Ici je peux

Toutes les news des jeunes qui se bougent et qui osent

Helene - Refugees Food | Fläks

Hélène est coordinatrice du Refugee Food Festvial 👨‍🍳

Cette année à Strasbourg, ce sera le 2e édition du Refugee Food Festival avec un format spécial Noël : du 18 au 24 décembre, des chefs réfugiés se relaient pour te faire découvrir leur cuisine sur le Marché Solidaire situé Place Kléber. Spécialités syriennes, tibétaines, afghanes, il y aurai de quoi ravir tes papilles ! On a rencontré Hélène, la coordinatrice locale du Refugee Food Festival à Strasbourg. Elle nous parle de cet événement co-organisé par son association et le Haut Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés, ce qu’elle y trouve et comment elle se bouge pour les autres.

Fläks : Comment est né le projet du Refugee Food Festival ?

Hélène : C’est un projet initié par Marine Mandela et Louis Martin, deux jeunes Parisiens. Ils ont fait un tour du monde un peu particulier : le principe était d’aller manger chez l’habitant, de cuisiner et de manger avec eux. Ils ont parcouru une dizaine de pays comme ça et de là est née la compréhension que la cuisine est un dénominateur commun dans toutes les cultures. C’est un moyen de découvrir l’autre et de rassembler les gens. Ils sont rentrés de leurs voyages, ont écrit un livre et une réalisé une émission télé. Puis de fil en aiguille est née l’envie de rassembler autour de la cuisine et autour de la cause des réfugiés, mais chez eux à Paris. C’est comme ça qu’est née la première édition du Refugee Food Festival en 2016 à Paris. Le projet, c’était d’ouvrir les cuisines de restaurants parisiens à des personnes réfugiées statutaires qui étaient cuisiniers dans leur pays d’origine ou qui utilisaient la cuisine comme moyen de réinsertion professionnelle. Cette édition a eu vraiment beaucoup de succès et pour la 2e édition, le Haut Commissariat des Nations unies pour les Réfugiés est devenu co-organisateur.

Découvre le Refugee Food Festival sur la Place Kléber 👇

Pourquoi une édition à Strasbourg (pour la deuxième fois !) ?

Initialement, le Refugee Food Festival a lieu autour du 20 juin pour la journée mondiale des réfugiés et du coup tout ce festival a lieu autour de cette journée. Mais Strasbourg, c’est la capitale de Noël, et le mois de décembre c’est une période de l’année où on se retrouve en famille. Mais c’est aussi important de se rappeler que certaines familles sont toujours séparées par les guerres, les violences, les instabilités politiques. En plus, on a eu l’opportunité de proposer une autre version du Festival en nous installant dans l’un des chalets du village du partage place Kléber.

Qu’est-ce qui t’as motivé à t’investir dans le projet ?

Quand j’ai découvert le Festival à Strasbourg l’année dernière, je suivais le projet de Marine et Louis (VeryFoodTrip). Quand j’ai su qu’ils faisaient une édition du Festival à Strasbourg, j’ai voulu réaliser un reportage pour Pokaa chez qui je travaillais. J’ai pu faire le  portrait de Marine et Louis, les rencontrer, échanger avec eux. Et puis au moment de repartir pour de nouveaux projets en 2017, je les ai contactés. Comme j’ai fait des études en sociologie de l’alimentation, il n’y avait pas plus parlant comme projet pour faire le lien avec mes études. C’est vraiment le projet le plus fédérateur pour moi. Il amène une proximité avec des personnes de tous les horizons. Pas besoin de langage, la cuisine parle d’elle-même ! Je trouvais que ce projet avait énormément de sens et qu’il remettait des valeurs humaines, de partage et de convivialité autour de problématiques vraiment difficiles. J’ai trouvé cette approche et cette démarche captivantes. J’apprends tous les jours énormément avec les rencontres et les thématiques qu’on aborde.

Comment grandit le Festival ?

On a travaillé sur un kit méthodologique pour permettre à des porteurs de projets locaux, des citoyens, montent ce projet dans leur ville avec des acteurs locaux. Cette année pour l’édition de juin par exemple, 13 villes ont participé au Festival, le rendant ainsi national ! Et on espère pouvoir faire une édition mondiale en juin 2018. On s’est rendu compte qu’il y avait une différence entre ce que les citoyens sont à même de mettre en place à travers les associations, les organismes, les mouvements… et les décisions politiques qui sont prises au niveau de l’État.

C’est quoi le plus dur dans le Festival ?

On travaille avec des chefs réfugiés pour promouvoir leurs compétences et leur personne sans mettre en avant ce qu’ils ont vécu. On est vraiment dans une protection et dans un respect. Et je pense que le plus difficile, c’est la partie intime qu’on vit avec ces personnes. Pouvoir entendre leur histoire, je pense que c’est ça parfois le plus compliqué. Parfois on a seulement des bribes d’histoires, de parcours et on traite avec des êtres humains qui ont des parcours difficiles. Je peux donner pleins d’exemples, mais on préfère aller de l’avant et aider ces personnes à se reconstruire dans notre pays. Les choses les plus difficiles sont souvent les plus belles.

Chef Hussam – page Facebook du Refugee Food Festival

Quel est le programme pour cette édition strasbourgeoise ?

On est pendant 7 jours sur la place Kléber au Village du Partage, du 18 au 24 décembre de 11h à 20h non-stop ! On s’installe dans un chalet où trois chefs cuisiniers réfugiés vont proposer leurs spécialités. En plus, les trois chefs ont déjà participé à l’édition précédente ! C’est une de nos missions principales d’apporter un tremplin pour ces personnes et de leur offrir des opportunités d’insertion professionnelle en France. Du coup, on fait de nouveau appel à eux pour justement continuer ce projet avec eux, ce qui a beaucoup plus de sens pour nous. On va retrouver Hussam,un cuisiner syrien, Amadzaï qui vient d’Afghanistan et Dorjee qui est déjà bien implanté à Strasbourg avec son restaurant Momo Tibétain dans  Grand Rue.

Découvre l’interview Super Fläks de Hélène 👇

Découvre l’interview Super Fläks de Hussam, chef syrien 👇

 

Se rendre sur la Place Kléber pour déguster des plats de ouf, l’event c’est jusqu’à dimanche 24 décembre, de 11h à 20h ▶️ Refugee Food Festival à Strasbourg

Pour en découvrir plus sur ce beau projet solidaire qu’est le Refugee Food Festival ▶️ Facebook, Twitter, Insta et le site !