Ici je peux

Toutes les news des jeunes qui se bougent et qui osent

Les 4 clés pour travailler en famille sans s’écharper

La famille, cette valeur refuge de stabilité et d’équilibre peut également être un formidable levier  pour faire exploser ton business. En France, 60 % des entreprises sont familiales. Ce chiffre grimpe à 80% aux États-Unis. Dans l’Hexagone, on estime que 800 000 personnes travaillent en couple. Des chiffres éloquents mais attention, travailler en famille nécessite quelques précautions. Car dans Family business, il y a “family” et qu’on se le dise, un membre de sa famille n’est pas un collaborateur comme les autres.

On se répartit les tâches 

Personne ne sait tout faire ! Si vous avez décidé de bosser avec un frère, une sœur ou un cousin c’est parce qu’il ou elle a un réel savoir-faire. Se répartir les tâches est la meilleure façon de ne pas se marcher sur les pieds. Quand Ludovic et Guillaume Hauller ont décidé de reprendre le domaine viticole familial à Dambach-la-Ville, près de Sélestat, les rôles étaient bien définis. À Guillaume la production des vins, à Ludovic le marketing et le développement. Il explique : « Je fais confiance à Guillaume pour la récolte et la cave, et il me laisse les mains libres sur tout le volet marketing et le développement. On sait qu’on a les mêmes objectifs ».

Source : GIPHY

On instaure des règles claires

Vous êtes de la même famille, vous vous connaissez bien, vous travaillez ensemble… attention à l’overdose ! On instaure donc des règles de savoir-vivre claires. Pour faire simple, ce n’est pas parce que votre associé est votre frère que vous pouvez lui envoyer des textos professionnels à 23h14. Quand votre sœur qui est la comptable de la boîte vous informe en fin de réunion qu’elle prolonge son week-end et prend son lundi, on ne répond pas « Escapade amoureuse ? ». Au bureau, on évite les sujets familiaux « Dis donc Maman, elle te fait la gueule ? ». Inversement, à la maison, on proscrit les dossiers, histoire de ménager la paix sociale.

Source : GIPHY

On fuit le terrain de l’émotion

Pas simple de tenir tête lors d’un arbitrage quand votre associée est votre grande sœur. Oui celle-là même qui vous a fait réviser vos tables de multiplication quand vous étiez petite, celle que vous avez appelée à 3h du mat’ quand vous ne vous souveniez pas où vous étiez garé, celle qui a été voir vos parents pour les convaincre que ce séjour entre potes en Irlande vous permettrait de booster votre anglais ! Pour Fabien Carraro, co-fondateur avec son frère de Discoverizz, l’essentiel est de « couper avec cette part d’affect pour éviter qu’elle ne pèse dans les décisions ». On oppose donc des arguments censés, qui relèvent uniquement du professionnel afin de convaincre, avec en ligne de mire la pérennité du projet.

Source : GIPHY

On est libre de partir

Même s’il est souvent guidé par la nécessité, le sentiment de loyauté et l’engagement autour d’un projet fort, travailler en famille doit absolument rester un choix et pas une obligation. En effet, si le proverbe affirme qu’on ne choisit pas sa famille, son choix de carrière doit rester libre. Fini le temps où le fiston reprenait l’exploitation agricole dans la plaine du Ried alors qu’il rêvait de monter à Paris pour faire médecine. Même si la pression familiale peut se montrer coriace, restez à l’écoute de vos propres envies. Lister les points positifs et négatifs   avant de prendre votre décision. Ne vous laissez pas uniquement guider par le salaire et la sécurité de l’emploi. Si on vous a clairement fait comprendre qu’on avait besoin de vous, formez-vous ailleurs (stage dans une multinationale à l’étranger) pour mieux revenir dans le giron familial. Vous n’en serez que plus performant !

Source : GIPHY

Le conseil Fläks

Si on bosse en couple, on fait comme Florine Chevrolet de Baloga, on instaure des  horaires de bureau pour le professionnel. Professeur de yoga et voyagiste, Florine concède « ce n’est pas facile de se retenir dès le matin de parler boulot avec mon mari », mais c’est la clé des couples qui durent et des entreprises florissantes !

Source : GIPHY

Retrouve tous les bons conseils des jeunes qui se bougent en Alsace et dans les Vosges sur la page Facebook de Fläks !