Ici je peux

Toutes les news des jeunes qui se bougent et qui osent

Mylène Debord a crée « L’entreprise de l’entrepreneur » ✔️💼

En créant Hello’Working, Mylène Debord a imaginé un lieu où l’innovation rime avec convivialité et humain. Avec audace, cette spécialiste de la communication qui refuse le vouvoiement a choisi de donner des petits noms à tous ses bureaux. À la clé, un espace de coworking unique et moderne pour faire travailler autrement et inventer l’entrepreneuriat de demain.

Comment est née Hello’Working ?

Hello’Working est vraiment née de mon expérience personnelle. Ça fait 10 ans que je suis indépendant dans la communication et par ailleurs, pendant 4 ans, j’ai été directrice artistique dans une agence. Je connais donc la vie en entreprise avec l’esprit d’équipe, les moments de partage avec les collègues, l’énergie de groupe. Mais à côté de ça, il y a les horaires, la pression. La vie d’indépendante; c’est la liberté de faire ce qu’on aime, de s’organiser comme on veut, mais c’est aussi la solitude au quotidien. Forte de ce constat, Hello’Working propose d’offrir aux indépendants tous les avantages de la vie de bureau. J’ai voulu créer un lieu pour réconcilier ces deux mondes. J’aime dire qu’Hello’Working c’est l’entreprise de l’entrepreneur.

En 5 ans, le nombre d’espaces de co-working a été multiplié par 10. Quelle est la spécificité de Hello’Working ?

Je ne propose pas seulement un espace de travail, je mets à disposition de mes usagers un univers. J’ai mis en place la Hello’kitchin qui propose un large choix de cafés, thés, petits gâteaux, bonbons de toutes les couleurs, céréales, fruits frais ou encore laitages. Il y aura bientôt des produits issus de l’agriculture biologique respectueux de l’environnement, et aussi des produits vegan, sans gluten. Il y a également le Hello Relax, un espace cosy avec une bibliothèque qui propose des livres sur l’entreprenariat et le développement personnel. Plus l’usager passe du temps chez Hello’Working plus il engrange des « Hello », une sorte de monnaie virtuelle. Il peut ensuite les dépenser auprès de nos partenaires. Ça peut être des consultations en comptabilité, un dépôt de noms, une question administrative et juridique… On propose aussi des choses plus ludiques : des ateliers de Rigologie, des stages de survie en forêt ou de la photothérapie ! C’était aussi essentiel pour moi de créer à Strasbourg un espace haut-de-gamme qui s’insère dans l’écosystème entrepreneurial local pour créer des opportunités.

Créer un espace aussi moderne et performant demande un vrai budget. Comment cela a-t-il été possible ?

J’avais un apport personnel conséquent, et pour le reste j’ai contracté un prêt. La banque c’est pour moi un vrai partenaire au quotidien. Mon projet est de taille, j’ai traité avec le directeur de mon agence. Il était d’ailleurs présent lors de l’inauguration de mes locaux au même titre que mon comptable, mon notaire ou mon assureur !

Vous avez reçu les clés le 1er février dernier. Vous êtes ouvert depuis septembre. Quelle est la prochaine étape ?

J’ai déjà été approchée pour créer un deuxième espace. Mais je reconnais que l’urgence actuelle, c’est de gérer au jour le jour ! Je suis seule et je dois m’occuper de tout. Assurer les interviews pour faire connaître le lieu, changer le papier dans les toilettes. Je dois dire que je n’ai pas une minute à moi ! Sans compter que j’ai une boîte à faire tourner : le cœur de mon activité reste la communication, j’ai gardé mes clients et mon activité d’indépendante.

Quels conseils donneriez-vous à un jeune entrepreneur qui débute ?

Faut bosser ! Ne rien lâcher. Si on y croit, il faut se dire qu’on peut le faire. Il faut être bien organisé.

Découvre le portrait de Hello’Working ici 👇

Tu veux faire repérage de bons plans sur nos réseaux ? Suis nous sur le Facebook, le Twitter, le Instagram et le YouTube